Les créations
Cie Langajà-groupement

Création 2022 - spectacle tout public

Calendrier /

Création au Théâtre Dunois (Paris 13) : du 4 au 9 janvier 2022
Reprise au Colombier (Bagnolet) : du 4 au 15 mars 2022
Puis au Festival Barack'Théâtre (Corbeil-Essonnes) : août 2022
 
Durée 1h10
 
 
Avec
Maxime Levêque
Walter Thompson

Collaboration artistique
Céline Marguerie

Création musicale
Régie son
Gilles Sampieri

Lumières
Melchior Delaunay

Assistante Costumes-Accessoires-Logistique
Karine Lombardo

Communication-Médiation
Alexia Roch
 
La Cie Langajà-Groupement présente
 
LES MURS SAUVAGES
Ou Le vieux stade
Écriture et mise en scène de Gilles Sampieri
 
 
 

À l’aube de la construction d’un nouveau complexe sportif, deux footballeurs  confrontent leurs idées de succès avec le secret de leurs origines liées au BUMIDOM. Un entraineur qui travaille sans moyen avec des joueurs aveuglés par les schémas de réussite. Et un jeune qui se débat pour s’affranchir des clichés sur la banlieue et tenter sa chance aux J.O qui s’annoncent.

 

Propos

Les murs sauvages évoquent tous ces vieux stades, ces équipements de banlieue dans lesquels on pratique le sport avec peu de moyens, et où l’on se transmet d’une génération à l’autre, des valeurs, des passions.
La pièce raconte le choc d’une rencontre entre un jeune joueur et son entraineur, deux générations reléguées à la périphérie, dans ces installations où coexistent le passé des banlieues avec les nouvelles constructions qui s’annoncent.
Entre cet ancien sportif de haut niveau et ce jeune en errance : il ne reste que ce vieux stade. Des trajets de vie en situation de déséquilibre, et sous ces efforts pour survivre tout avance vers un point de rupture : celui de leurs origines cachées.

LA PRESSE EN PARLE

"La dignité d’un entraîneur et de son apprenti
L’auteur et metteur en scène Gilles Sampieri, initiateur d’une belle « trilogie des périphéries » dont le premier volet Auteur mort en résidence ou La Veuve du 9.3, a précédé la pièce présentée aujourd’hui, Les Murs sauvages est sensible aux réalités socio-économiques et existentielles du monde, révélant avec clarté, hors de tout manichéisme, la violence émancipatrice de la rencontre entre un jeune joueur et son entraîneur.(…)
Les excellents acteurs, Maxime Lévêque qui joue l’apprenti, et Walter Thompson l’entraîneur, sont justes et percutants – authenticité et sincérité -, perdus et reclus à l’intérieur d’eux-mêmes, deux belles présences aux longs silences ménagés, méditant, posant le regard sur le public – leur miroir. Splendide attention décelable sur la scène, portée à soi et à l’autre, et digne tension palpable de qui désire s’affirmer, ne rechignant pas à la tâche, découvrant l’amour et l’oubli de l’entraînement. Entre considérations sur le monde et l’exigence attendue de soi, ils se placent loin des projecteurs. Les deux sont mus, chacun à leur manière, par un feu intérieur qui les mine et les brûle, une force qui inspire le respect et l’admiration, tant il est émouvant de saisir une si belle passion d’être.(…) Le spectacle de Gilles Sampieri offre une analyse judicieuse de ces paradoxes sociétaux, à travers les portraits et la joute verbale de partenaires lumineux mus par les valeurs collectives d’humanité."
Véronique Hotte - Hottello
Lire l'article
 
"Les Murs sauvages, la meilleure défense, c’est l’espoir
Un duo entre un entraîneur au sac de sport rempli de souvenirs amers et un jeune qui attend la bonne transversale pour faire décoller son avenir. Avec sa pièce "Les Murs sauvages", dans son théâtre du Colombier à Bagnolet, Gilles Sampieri dessine avec poésie les histoires singulières, trame d’une banlieue qui veut garder son identité.(…) Au fil des dialogues, les failles se révèlent, les rôles s’inversent, qui soutient qui ? Qui guide l’autre ? Gilles Sampieri mène le jeu tout au long de sa pièce, avant de surprendre les spectateurs avec une fin inattendue, un but de dernière minute, à faire lever un stade…"
Georges Makowski - Seine-Saint-Denis - Le Magazine
Lire l'article
 
 

ProductionCie Langajà Groupement, Théâtre Le Colombier (Bagnolet)
Coproduction Le TAG (Grigny) - Résidence de création
Soutiens La Région Île-de-France (aide à la création), la SPEDIDAM, Le Théâtre Dunois (Paris), le Centre socio-culturel Guy Toffoletti (Bagnolet), le festival Barak'Théâtre (Corbeil-Essonnes)
Le Colombier / Cie Langajà Groupement est soutenu financièrement par la Ville de Bagnolet, Le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis et la Région Île-de-France

 

LA TRILOGIE DES PÉRIPHÉRIES

Ce cycle de créations questionne, à travers les domaines de la culture, du sport et de l’urbanisme, les enjeux et les répercussions possibles de la reconstruction des grandes capitales contemporaines. Au centre d’un combat pour l’altérité et la poésie de nos lieux de vies, ces situations éclairent des habitants qui vivent leur territoire, des êtres dans l’urgence qui échappent... Des récits qui évoquent, au milieu du progrès, les engagements atypiques et le décrochage professionnel. Les personnages évoquent ces rencontres particulières et passionnées, souvent de bénévoles, aussi de personnes en transit qui cherchent, luttent et font le tissu, la richesse de ces départements.
Les spectacles seront composés pour en témoigner poétiquement. Leur écriture interroge un rapport à la langue de plus en plus normatif et la place possible des « espaces poétiques » dans la cité.

AUTEUR MORT EN RÉSIDENCE - ou La veuve 9.3

part 1 - création février 2019 au théâtre Le Colombier (Bagnolet)

Dans ce western de banlieue, une femme transporte son mari dans un cercueil à roulettes. Comme un auteur mort en résidence. La veuve du 93 est une pièce sur le vagabondage et la marginalité. Un personnage borderline qui tente de s’adapter à des mutations absurdes. Rejetée à la périphérie de sa profession par l’hypocrisie des commémorations. La veuve, dans ses excès, implique un auteur mort à travailler encore.

LES MURS SAUVAGES

part 2 - création janvier 2022 au théâtre Dunois (Paris)

À l’aube de la construction d’un nouveau complexe sportif, deux footballeurs confrontent leurs idées de succès avec le secret de leurs origines. Un entraineur qui travaille sans moyen avec des joueurs aveuglés par les schémas de réussite. Et un jeune qui se débat pour s’affranchir des clichés sur la banlieue et tenter sa chance aux J.O qui s’annoncent.

L'HOMME PARTICULIER

part 3 - création en cours

Un entrepreneur du bâtiment s’oppose à de grandes sociétés qui construisent les résidences de demain en nettoyant la banlieue d’aujourd’hui. Un homme en état d’urgence qui évoque son travail de constructeur moderne et le souvenir de son père ferrailleur à la périphérie de Paris.

 
<