Saison 2022/2023

DANSE DENSE #LEFESTIVAL - soirée de clôture
JEUDI 15 DECEMBRE A 20H30

 

© Mehdi-Baki


Créé en collaboration avec
Véronique Lemonnier
Chloé Zamboni
Lauren Lecrique

Interprétation
Rebecca Journo
Lauren Lecrique
Véronique Lemonnier

Création sonore
Mathieu Bonnafous

Création lumière
Alice Panziera
En partenariat avec Le Colombier et Danse Dense #lefestival,
Le collectif La Pieuvre présente
 
WHALES
Chorégraphie Rebecca Journo
 

Whales naît d’une fascination pour le chant des baleines. La recherche chorégraphique démarre à partir de l’écoute et l’étude d’enregistrements de baleines à bosse et baleines boréales. Le corps s’envisage comme récepteur et transmetteur de ces ondes sonores. L’écoute, l’ingestion de ces chants laissent une trace, une mémoire à partir de laquelle émergent un comportement et un langage. Prenant la forme d’un trio, cet imaginaire sonore vient se mettre au service de la relation et du dialogue entre les corps. Tel un rituel, les corps se rencontrent à travers un processus du déphasage spatial et rythmique ; ces trois figures s’alternent inlassablement à la recherche d’un accord éphémère. Whales se définit comme une immersion où la présence invisible de ces êtres grandiloquents résonne à travers les corps et le son.

 

Production La Pieuvre
Coproduction Danse Dense, Les petites scènes ouvertes, L’Échangeur - CDCN Hauts-de-France
Soutiens Centre culturel Houdremont-La Courneuve, Collectif 12, Maison Populaire de Montreuil, Réservoir Danse, CCN de Rennes, Emmetrop, Egomio, L’échangeur CDCN Hauts-de-France, Théâtre Louis Aragon à Tremblay-scène conventionnée, L’étoile du nord-scène conventionnée
Avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Ile-de-France et de la Ville de Paris

 
Le collectif La Pieuvre est en résidence au Colombier
d'octobre 2022 à mai 2023
Avec le soutien du Département de la Seine-Saint-Denis
et de la DRAC Île-de-France
 

Renseignements et réservations / auprès de Danse Dense

01.49.15.40.24
contacts@dansedense.fr
www.dansedense.com
 

PARCOURS PUBLIC / Gratuit sur réservation

 

© Mehdi-Baki

JEUDI 15 DÉCEMBRE A 19H

Restitution de “Whales”
avec les élèves du Conservatoire de danse de Bagnolet

Chorégraphie, adaptation : Rebecca Journo, Véronique Lemonnier
 

Atelier de transmission : le projet est de transmettre la pièce Whales à des élèves du Conservatoire de danse de Bagnolet (classe de Armelle Cornillon). À partir de la dynamique corporelle et de la gestuelle propre à ce langage chorégraphique, chaque interprète sera appelé à se l’approprier, faisant appel à sa sensibilité et à son imaginaire.

 

Renseignements et réservations / auprès de Danse Dense

01.49.15.40.24
contacts@dansedense.fr
www.dansedense.com
 

Les autres Actions / Autour de la Résidence

 

Semaine de présence en EHPAD autour du solo L’épouse

Née de l’univers des marionnettes, L’Épouse s’éveille et se cherche loin du réel, dans nos fantasmes et nos cauchemars. Ce solo raconte un personnage, une mariée déchue dont le langage n’est que corps, tentant d’aller vers et de s’adresser à. L’état de corps constitue le point d’ancrage de ce travail qui recherche la transformation, la capacité à devenir autre. Véritable rencontre avec le public, ce solo place la représentation de soi au cœur de cette marche nuptiale re-visitée. Perdue dans le regard de l’autre, tiraillée entre différents espaces, L’Épouse avance tant bien que mal. A la croisée du spectacle et la performance, cette démarche porte la volonté de toucher, d’impliquer l’interlocuteur qui découvre ce corps mécanisé et aliéné.

 

Ateliers-Portraits auprès de femmes en maison d’arrêt

Ateliers thématiques autour de l’autoportrait. Rebecca Journo poursuit une recherche autour de figures archétypales. Puisant dans un corpus d’images picturales ou photographiques et usant de l’objet du miroir, de la caméra ou de l’appareil photo, elle tente de mettre à l’œuvre le processus double de l’autoportrait. Véronique Lemonnier, danseuse-interprète développe par ailleurs un travail photographique sur l’autoportrait par la représentation notamment de son corps nu devant l’objectif… Nous interrogerons depuis l’intérieur de nos corps : comment aller de l’image vers le mouvement. Il s’agira d’abord de produire des séries d’autoportrait pour s’en servir comme point de départ vers une mise en mouvement et en représentation de soi-même. Le processus vise à se servir de la notion de portrait et d’autoportrait afin d’aller se réapproprier sa propre image et d’aller questionner ce que l’on choisit de révéler aux yeux de celui qui regarde.