Saison 2013/2014

Les 15 et 16 NOVEMBRE 2013 à 20h30

STRI DANSE

3 perceptions choréraphiques

Pour ce mois de novembre au Colombier, nous accueillons trois performances, chacune extraite d'un projet de création à venir. Ces artistes, immergés dans le processus de leur écriture, ont choisi de convoquer le public à des expériences chorégraphiques plus libre et aléatoires dans leur structure de déroulement. Ces projets se réunissent à la fois par la radicalité des champs de recherche, et les particularités de leur dispositif scénographique respectif. Ces trois propositions interrogent, avec les technologies, le possible dérèglement des représentations de la danse, tout en plaçant le corps du danseur au cœur d'une écriture performative.

GrupO / MELCHIOR DELAUNAY

© Alban Van Washenhove

Avec
Philippe Rouaire
Jean Pierre Dupuy
Mathieu Cirodde
Fredéric Deslias
 
En coréalisation avec Le Colombier, GrupO présente

Tentative de mouvement pour un asthmatique au milieu des chiens

 
Metteur en scène
Melchior Delaunay

INTENTIONS / MELCHIOR DELAUNAY

Zidane est là et il va jouer son dernier match son jubilé une finale de coupe du monde. L'homme du siècle, l'homme le plus cool du monde pour le New York Times.
Lui qui a fait défilé autant de monde sur les Champs-Elysées qu' à la Libération avec ses 2 buts de la tête en finale de la coupe du monde. Il finira son oeuvre de la tête, coup de boule génial, magnifique, à l'image du torse nu de l'italien Ballotelli, à l'image de la main de Dieu de Maradonna, de la tentative d'assassinat de Shumacher sur Battiston. Chaque génération vivra son drame et ses victoires.
Si on allait au foot pour le plaisir, pour l'esthétisme, comme on va au ballet, au théâtre, si on allait au foot sagement, respectueusement, les stades seraient vides comme les théâtres.

Aujourd’hui avec Philippe nous avons pensé cette matière autour du texte de Jean Philippe Toussaint : « La mélancolie Zidane ». J’écris sur la question de l’asthme, cette maladie étrange, réponse du corps à une agression invisible. L’asthmatique : c’est accepter le monde, l’échange, c’est la peur de la mort en permanence dans une crise du manque. Un travail sur le mouvement. Une danse ultra-féminine pour l’homme «le plus cool du monde» l’incarnation d’une figure inventée, rêvée, fantasmée, ce n’est pas une variation de mouvement c’est une incarnation de plusieurs états mis dans le contexte dramatique de ce match de football.

AJOUR31/ALEXANDRE FERNANDEZ

© DR

En coréalisation avec Le Colombier, la Ajour31 présente

>Ozballet#<

 

Par le croisement de plusieurs modalités perceptives et cognitives, avec >Ozballet#<, Alexandre Fernandez ouvre une zone de propositions performatives pluridisciplinaires qui mêle danse contemporaine, art vidéo, et composition musicale en temps réel.

 

VENDREDI 15 /PULSATION/PERFORMATIVE#1

Les déplacements du corps, ses résonances, son souffle, ses agencements, ses arrangements avec la contrainte et l’entrave, les conditions de sa conversation physique retenue dans les frontières de son intimité en prise direct avec l'actualité suffocante du moment… Encombrement, transformation, engagement, ventilation, mise en branle d’une respiration entravée, décomposition et composition de l’improbable, là où tout peut se confondre, déraper, suffoquer, cracher, résister, s'éteindre, mourir, vivre, s'extirper, respirer.

 
Conception dispositif, texte et chorégraphie Alexandre Fernandez
Guitare et multi-effets Stéphane Barascud
Danse interprétation Alexandre Fernandez
 

SAMEDI 16 /PULSATION/PERFORMATIVE#2

L'écoute toujours l'écoute, ici par l'introspection d’un corps féminin à l’image et son immersion dans celui d’un dispositif vidéo de trois caméras. Introspection orchestrée par une partition sonore composée en temps réel… Permettre ainsi à Daniela Labbé Cabrera de composer et décomposer un mouvement de main, de doigt, de jambe, de toucher, de saisissement, de lâcher, de sensations d'eau, de bouche, de langue, de dent, de cri, de regards, de sourire, de cuisses, de cheveux, de peau, d’emprise sur elle-même… avec, sans ménagement à la guitare, Stéphane Barascud et à la voix, tambour, cymbale et autre son, Alexandre Fernandez…

 
Conception dispositif vidéo – mise en scène et chorégraphie Alexandre Fernandez
Guitare et multi-effets Stéphane Barascud
Jeux de cymbales, tambours, voix et texte Alexandre Fernandez
Danse interprétation, manipulation dispositif vidéo Daniela Labbé Cabrera
 

Production Ajour31 - Conseil Général de la Haute Garonne, Conseil Régional Midi-Pyrénées. Co-Production Endanza Espacio Vivo - Centro de los Artes de Séville. Avec le soutien de la Ville de Tounefeuille et de la CieLaFlux/Atelier6 d'Aubervilliers.

À CONTRE POIL DU SENS / Matthieu Hocquemiller

En coréalisation avec Le Colombier, À contre poil du sens présente

Auto-porn box

 
Chorégraphie Matthieu Hocquemiller
Distribution en cours

INTENTIONS / Matthieu Hocquemiller

Il s'agit là d'une ébauche...une tentative...un travail en cours de recherche...une mise en jeu.. autour des questions de la sexualité et de sa représentation.
Je m'intéresse humainement, artistiquement, politiquement et...même...de façon universitaire depuis cette année, à la fabrication d'imaginaires sexuels alternatifs et contemporains.
La construction d'images, l'articulation à des imaginaires, la tension physique et poétique avec un auditoire...la danse partage beaucoup de dénominateurs communs avec la représentation de la sexualité.
Elle partage aussi, bien sur, la mise en jeu du corps comme espace politique.
En effet, rien n'est moins intime que l'intime, ou pour le dire autrement rien n'est plus construit socialement et chargé d'enjeux. Il n'y aurait qu'à voir l'hystérie déclenchée chez les opposants aux droits civiques gays et lesbiens pour se convaincre des enjeux de « pouvoir » que contient le corps et sa sexualité.
A l'image des courants émergents : post-porn, sex positif etc..., je vois, donc, une grande pertinence à réinvestir le champ de la sexualité et de sa représentation et à oeuvrer à d'autres imaginaires de nos corps.

Production À contre poil du sens (partenariats en cours).