REPRISE / 2016

 

© Rene Mayer Cohen

Le Colombier / Cie Langajà Groupement présente
ULYSSE EX-PROMOTION
Écriture et mise en scène Gilles Sampieri
Interprètes Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Accessoiristes, Vigiles Aurélien Guignier et Walter Thompson
Création lumière, scénographie Melchior Delaunay
Régie lumière Camille Pozé
Création vidéo Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Voix-off Boris Laroche
Costumière Hélène Marguerie
Musique Gilles Sampieri
Chargée de diffusion Valérie Teboulle
 

Un homme et une femme
face à un implacable dispositif commercial

La grande surface propose un jeu à ses clients. Revêtir pendant le temps de ses achats, la panoplie d'un personnage : Ulysse, héros d'un jour du magasin. Le client, Marc Fritz, navigue avec cette nouvelle identité et confronte l'achat à la mythologie.
Une négociation de crédit ou une histoire d'amour ?
Dans cette grotte commerciale, les deux personnages vont mettre en scène un combat mythologique entre le narcissisme du client et les manipulations du monde marchand.

© Rene Mayer Cohen

EN SAVOIR PLUS...

CRÉATION du Lab-Oratoire / 2015

du 15 au 19 décembre 2015

 

© J.Hinde

Le Colombier / Cie Langajà Groupement présente
LES RÉSIDENTS
Écriture et mise en scène Gilles Sampieri
Avec Hamza Ali, Lizzie Clavereau, Agnès Fin, Mouhamadou Jalo, Boris Laroche, Francis Leonesi, Karine Lombardo,
Céline Marguerie, Walter Thompson
Assistant mise en scène Oussama Thiam
Régie plateau Aurélien Guignier
Lumière Camille Pozé
 

La petite communauté décrite par le texte est composée de personnages qui sont en phase d’appropriation. Appropriation d’un territoire, d’une maison, d’un emploi, d’une cité, d’une nationalité, d’un nouveau mode de vie.
L’accession à la propriété, l’organisation collective du logement, les déviances solidaires et sociales. Des parcours intimes, des vies de couples impliqués dans la mise en commun de leurs possibilités, face à l’évolution rapide de nos sociétés en crise.
Tous, réfugiés au sein d’une résidence futuriste et imaginaire.

Le texte est écrit par l’auteur à partir d’improvisations et de mises en jeux collectives. Il s’agit d’un parcours de recherche et de création qui s’articule autour du thème «Territoires de vie & identités contemporaines».

EN SAVOIR PLUS...
 

Production : Le Colombier / Cie Langajà Groupement.
Avec le soutien de
La Communauté d’Agglomération Est Ensemble
Le Colombier / Cie Langajà Groupement est soutenu financièrement par Le Conseil Général de Seine-Saint-Denis, la Ville de Bagnolet et la Région Île-de-France.

CRÉATION / 2015

du 04 au 20 mai 2015 à 20h30

 

© Wahib Chehata

ULYSSE EX-PROMOTION
de Gilles Sampieri
 
Interprètes / Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Accessoiristes, Vigiles / Aurélien Guignier et Walter Thompson
Création lumière, scénographie / Melchior Delaunay
Régie son-vidéo / Loïc Le Roux
Création vidéo / Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Voix-off et collaboration montage / Boris Laroche
Costumière / Hélène Marguerie
Musique / Gilles Sampieri
Chargée de diffusion / Valérie Teboulle
 

Destiné à vendre ou à être vendu
Lui-même ne le sait plus
Il est un homme en promotion

EN SAVOIR PLUS...
 

Production : Le Colombier / Cie Langajà Groupement. Avec le soutien du Conseil Régional d’Île-de-France, du Conseil Général de Seine-Saint-Denis et de la Ville de Bagnolet.

CRÉATION du Lab-Oratoire / 2014

du 17 au 19 octobre 2014

 

© M.Riboud

 
LE PAVILLON SUEDOIS
 
Auteur Gilles Sampieri
 
Avec Hamza Ali, Lizzie Clavereau, Agnès Fin, Aurélien Guignier, Boris Laroche, Karine Lombardo, Céline Marguerie, Oussama Thiam, Walter Thompson
 
Lumière Melchior Delaunay
 
 

Un site industriel dévasté, et cloisonné par une activité secrète. Une cité portuaire, avec des trafiquants de toutes nationalités. Le pavillon suédois y flotte comme un de ces drapeaux du paradis fiscal. Pendant la fuite absurde et décadente d'un grand patron, sa femme et sa fille vont tenter d'accompagner les ex-employés dans leur révolution.

Comment subissons-nous, produisons-nous, modifions-nous les systèmes d'exclusions dans nos lieux de travail. Quelles organisations peuvent se mettre en place quand l'État ne peut plus assumer son rôle social. Pour envisager les possibilités d'un nouveau mode de vie, ces résidents du travail illégal provoquent les contradictions et les décalages de nos entreprises modernes.

Gilles Sampieri a entamé, au mois de septembre 2011, l’écriture d’un projet théâtral qui réunit quinze comédiens professionnels et amateurs. Ce diptyque «résidents part 1 et 2», est le résultat d’un parcours de création autour des thématiques « Appropriation, Territoires de vie & Identité contemporaine ». Après une première préfiguration en novembre 2012, nous vous présentons la deuxième partie des matériaux écrits, et la traduction scénique de ce qui est vite devenu pour nous un passionnant parcours d’écritures.

PRÉFIGURATION / 2013

Vendredi 29 Mars 2013 à 15h - Samedi 30 Mars 2013 à 18h/ Au Colombier

ULYSSE EX-PROMOTION
de Gilles Sampieri
 
Interprètes / Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Lumière / Walter Pace
Musique / Gilles Sampieri
Régie son / Loïc Leroux
Costumes / Hélène Marguerie
Vidéo / Céline Marguerie et Gilles Sampieri
Voix-off / Boris Laroche
 

RESTITUTION DES TRAVAUX DU LAB-ORATOIRE / 2012

Les 15 et 16 Novembre 2012 à 20h30/ Au Colombier

PROJET / LES RÉSIDENTS
de Gilles Sampieri
Avec/ Hamza Ali, Lizzie Clavereau, Emmanuelle Labeau, Boris Laroche,
Karine Lombardo, Céline Marguerie, Walter Thompson
 

dans la cadre du Lab-Oratoire / improviser - écrire - réaliser

Le texte est écrit par l’auteur avec les participants, en groupe d’improvisation et de mise en jeu collective.
Il ne s’agit pas d’une captation d’histoires ou d’expériences réelles, mais d’un parcours de recherche et de création autour de l’onirisme de la fable théâtrale.

Le travail s'est articulé autour du thème « Territoires de vie & identités contemporaines ». Avec un accent particulier sur la construction de scènes dialoguées. Un atelier d'une saison dont nous vous présentons une première restitution.
La petite communauté décrite par le texte est composée de personnages qui sont en phase d’appropriation. Appropriation d’un territoire, d’une maison, d’un emploi, d’une cité, d’une nationalité, d’une nouvelle forme de vie. L’accession à la propriété, l’organisation collective du logement, les déviances solidaires, sociales. Des parcours intimes, des vies de couples impliqués dans la mise en commun de leurs possibilités face à l’évolution rapide de nos sociétés en crise. Tous réfugiés au sein d’une résidence futuriste et imaginaire.

 

LECTURE - MISE EN ESPACE / 2011

Mars 2011 / Au Colombier

GRANDEUR ET DÉCADENCE DE LA FICTION RACIALE
Texte de Gilles Sampieri
Cie Langajà Groupement
 

Volet 1 / Saturnin au salon du tourisme

Une pièce sur le fait d'être métèque. De se croire métèque, de se rêver métèque. Ce point de non appartenance face au fait d'être identifié métèque. De s'inventer métèque. Dans cette fiction raciale : ruse est de ne pas donner aux chasseurs l'idée qu'on est une proie. Et de ne pas donner à la proie l'idée qu'on est un chasseur. Mettre un grain de sable dans cette mécanique des peurs par notre présence face à la ségrégation, et surtout sans la déterminer prématurément en soi, jusqu'à la porte lumineuse des races redessinées par l'esprit fou.

En contact avec un autre exotisme qui représente l'inconnu comme danger

Le combat principal : vivre avec soi-même, avec sa propre couleur, son propre corps, son propre désir, sa propre peur. Ce sont tous ces masques qui apparaissent au regard de notre actualité, d'une façon plus complexe et cachée. Le maître et l'esclave se déguisent en personnages de tous les jours. Une nouvelle complexité dramatique face aux nouveaux dangers du folklore imposé. Une brutalité théâtrale où les forces d'attraction et de répulsion d'un inconnu rendent plus sensibles la construction d'une théorie des races.

 

LECTURE - MISE EN ESPACE / 2010

Vendredi 17 décembre 2010 à 11h et à 20h / AU LULL*

LES OPÉRAS DE JEAN-GILLES
OU LE VOYAGE MATRICIEL D'UN HOMME COMME TOUT LE MONDE...

Musique / Jean-Louis Méchali assisté de Loïc Leroux
Texte et mise en espace / Gilles Sampieri
Avec / Gora Diakhaté, Emmanuelle Labeau, Céline Marguerie et Pascal Tagnati (Comédiens)
et Alain Guazzelli, Boris Laroche (musiciens)
Vidéo / Boris Laroche et Gilles Sampieri
Coordination technique/ Walter Pace, Alain Guazzelli
 

Association de deux structures de recherche artistiques

Jean-Louis Méchali (LULL / Lutherie Urbaine) et Gilles Sampieri (Le Colombier / Cie Langajà Groupement) vont s'associer pour mener une recherche sur les questionnements sociaux associés aux migrations. Apporter cette réalité contemporaine à l'opéra en se servant de l'implantation des deux structures sur le territoire. Engager une technique anthropologique avec les outils de l'écriture musicale et littéraire.

On dit que nous sommes à l'aube de grandes migrations

Bientôt l'homme ne pourra plus envisager de s'accaparer une terre sans se référer aux instructions politiques, économiques, ou météorologiques. Mais est-il encore possible de voyager ? Faut-il se retrancher dans une proximité pour percevoir la réalité d'un territoire. Ou s'immerger dans le lot de prévisions sur la migration des peuples. Les Opéras de Jean-Gilles tenteront de compromettre les visions défaitistes et apocalyptiques de notre avenir individuel et collectif. En envisageant le voyage comme une expérience intime de l'imprévu.

Gilles Sampieri


*LULL - 59 avenue du Général de Gaulle 93170 Bagnolet - Métro: Galliéni / Tel : 01 43 63 85 42
 

LECTURE - MISE EN ESPACE / 2010

Samedi 09 octobre 2010 à 20h30 / Au Colombier

JEUNESSE BLESSÉE
de Falk Richter
Traduction / Anne Monfort
L’Arche est agent théâtral du texte présenté
 

À l’origine : le désir d’associer nos trois équipes artistiques, et de nous rencontrer sur le plateau. Le projet : poser les premières bases d’une expérience libre, sous la forme d’un défi dans lequel chaque compagnie livre son interprétation d’une écriture, dans une proposition scénographique commune.
Une pièce encore inédite en France « Jeunesse blessée » de Falk Richter, traduite par Anne Monfort, s’est vite imposée comme le matériau idéal pour notre expérience. Trois modules, trois nuits blanches successives, où l’insomnie des personnages se trame et se recompose trois fois différemment.
Nous avons cherché un acte simple et libéré à partir d’un espace théâtral démonté, où chaque équipe installe le work in progress d’une de ces nuits blanches. Notre enjeu commun est d’intégrer à la restitution scénique les traces de nos expérimentations, et de conserver la présence du texte écrit sur le plateau. Livrer au public une interprétation ouverte qui pose et transgresse la lecture, en utilisant les processus évolutifs de possibles mises en jeu, de possibles mises en espace, et de relecture.
Une première rencontre avec les spectateurs au mois de juin dernier, nous a donné envie de poursuivre ce projet de recherches collectives et de le partager avec vous.

Falk Richter

Ses dernières pièces, Etat d’urgence, Jeunesse blessée, Dérangement, Trust et My secret garden (créé au festival d’Avignon 2010) amorcent un nouveau virage dans son écriture : l’auteur y traque le fascisme du quotidien, celui qui s’exerce au cœur de la relation amoureuse, et la solitude existentielle qui en découle. La langue s’y fait de plus en plus précise et minimale : dans un monde où tout fait défaut, les mots aussi se réduisent, en quête de sentiment.

 

Première nuit blanche
Cie Langajà Groupement
Mise en espace / Gilles Sampieri
Avec / Claire Barrabes, Gora Diakhaté, Emmanuelle Labeau, Céline Marguerie et Walter Thompson
Deuxième nuit blanche
Cie DYProcess
Mise en espace / David Desoras
Avec / Yves Chedemois et David Desoras
Troisième nuit blanche
Cie Théâtre de l’Heure
Mise en espace / Anne Monfort
Avec / Nicolas Fine et Solène Froissart