Saison 2020/2021

DU 20 AU 27 NOVEMBRE 2020 / Résidence de création

Du lundi au samedi à 20h30 / Relâche le jeudi soir
Représentation scolaire le jeudi à 14h
Durée 1h05
À voir dès 13 ans
Coproduction Le Colombier
 
 

© Pascal Bastien

 

Jeu
Mounia Raoui

Violoniste
Gérard Tampia

Compositeur et Réalisateur
Areski Belkacem

Regard Chorégraphique
Nil Bosca

Création Lumière
Christian Dubet

Création Son
Jean-Damien Rattel

Régie Son
Thibaud Thaunay

Scénographie
Aurélie Thomas

Régie générale
Régie plateau et lumière
Roland Reinewald

Costumes
Isabella Reinewald


Résidence de création
au Colombier
Du 9 au 27 novembre
Avec le soutien
de la DRAC Île-de-France
En coproduction avec Le Colombier, La Cie Toutes Nos Histoires présente
 
LES MÔMES-PORTEURS
Écriture Mounia Raoui
Mise en scène Mounia Raoui et Jean-Yves Ruf
 
 
 

C’est un spectacle théâtral et musical. Un spectacle sans histoire. Avec des élans de fictions. Une traversée poétique de « l’espace intérieur du monde ».
Un geste qui interroge : qu’est-ce qui nous fait naître ? qu’enfantons-nous ? qu’est-ce qui finit notre enfance ? de quoi héritons-nous ?, sommes-nous un jour la totalité de ce que nous sommes ?
Un poème dramatique porté par un personnage qui se confond avec son interprète.
Une quête. Un voyage. Un portrait kaléidoscopique d’une môme, d’une femme, d’une époque.

 

Propos / Mounia Raoui

 

Depuis, Le dernier jour où j’étais petite, je n’ai pas renoncé.
Je n’ai pas fini d’aimer le théâtre.
Je continue de le chercher.
Je continue de grandir et de me transformer avec toute « cette Marmaille Inconseuléee en moi ».
Depuis Le dernier jour où j’étais petite, je veille dans les mots.
« Je suis à mon poste ».
Je travaille.
Avec mes perceptions, « avec tous mes champs sensoriels et ma complicité primitive avec le monde ». (Merleau-Ponty)
Depuis Le dernier jour où j’étais petite, j’apprends à désespérer dans la joie.
Je suis une malade sociale et je convulse dans ma chambre de bataille.
Je fais face à l’étendue de mon impuissance et je mise encore sur le théâtre pour « ouvrir avec douceur les yeux des vivants »
J’écris à partir de tout ce qui me travaille.
« Ce qui m’émeut le plus dans ce que nous vivons est, je crois, que nous sommes perdus » (Wim Wenders)
Oui, nous sommes perdus. Nous ne savons plus nous parler. Nous ne voyons plus. Nous sommes privés de nous.
Politiquement nous sommes écrasés. Socialement, nous sommes séparés. Intimement, nous sommes affamés.
Mais je crois en nos appétits de vivre et en la puissance de nos imaginaires.
« En chaque adulte, il y a un enfant qui se demande ce qui s’est passé » : c’est à lui que s’adresse Les Mômes-Porteurs . Que portons nous ? qu’apportons-nous au monde ? Sommes-nous un jour la totalité de ce que nous sommes ? sont autant de questions qui traversent l’écriture du geste.
Les Mômes-Porteurs est un spectacle théâtral et musical qui dresse tour à tour et par des jeux de vas et viens, le Portrait Kaléïdoscopique d’un môme, d’une femme, d’un monde, d’une époque, d’une atmosphère.
Les Mômes-Porteurs d’espoir et de charbon, de mémoire et de fantômes s’écrivent et se racontent dans un Manifeste poétique qui proclame que tout ce qui ne sera pas sauver dans l’amour, ne le sera jamais.
« Les Mômes-Porteurs » parle de « l’espace intérieur du monde » et de tout ce qui ne pourra pas nous être pris. Même par la force.

J’écris la partition littéraire de cette affaire quand Areski Belkacem lui taille une échancrure sans commune mesure avec rien d’autre que la Magie.
Avec Areski comme complice de cette nouvelle création, j’ai l’honneur et la chance d’avoir un allié dont la créativité et l’inspiration m’obligent à être à la hauteur de mon inaliénable devoir de liberté.

Les Mômes-Porteurs verront le jour sous le regard de Jean-Yves Ruf avec lequel je fais connaissance, je dialogue et je fraternise depuis Le dernier jour où j’étais petite.

 

Production Cie Toutes Nos Histoires
Coproduction Le Maillon (Strasbourg - scène européenne), le TAPS (Strasbourg), Le Colombier (Bagnolet-93)
Soutiens Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand Est (aide à la création), du Conseil régional Grand Est (soutien à l’émergence), de la ville de Strasbourg (aide à la création), de Césaré - Centre national de création musicale de Reims, de L’Éphémère - scène conventionnée d’intérêt national Art et Création du Mans, de l’Agence Culturelle du Grand Est, Anis Gras-le lieu de l’Autre (Arcueil) et la compagnie du Chat Borgne - Jean-Yves Ruf.
Les musiques des « Mômes Porteurs » ont été enregistrées au Studio Soyuz, Paris.