LE RÔLE DU PUBLIC /

Dans une recherche de nouveaux dispositifs de relation avec le public, la compagnie Langajà groupement développe plusieurs ateliers d'écriture, de pratique théâtrale et gestuelle. Le Colombier développe également, avec les compagnies accueillies, des actions artistiques de terrain et des démarches pédagogiques. Comme chaque saison, les actions culturelles sont construites en fonction des parcours de création. Les artistes auront l'occasion d'échanger avec les praticiens amateurs, les professionnels et le public des outils d'expérimentation afin d'explorer ensemble cette thématique dans le mouvement du travail.

Plus que la recherche de nouveautés expérimentales, il s’agit d’aborder l’écriture et la réalisation scénique dans sa forme évolutive. Inviter le public à cette fête d’expression, à ces processus d’identification singuliers ou collectifs. Langages, rituels, expériences... Les écritures scéniques jouent le champ d’une diversité humaine. Et le devenir poétique de nos langages.

Il n’y a pas de théâtre “populaire”, sans diversité culturelle et représentative des minorités. Choisir son théâtre, c'est forcément le créer. Ne plus formater l’accès au théâtre contemporain. Éviter les voyages organisés par un message moral. Risquer d’abord avec le public textes inédits, et formes particulières. Vers l’endroit où peut s'imaginer et s'exercer un sens critique.

Notre responsabilité n'est pas de créer des œuvres qui rencontrent la totalité du public, mais de proposer les altérations réelles du jeu des expressions scéniques, sans indiquer les choix du public à l'avance. Chaque public pourra alors se retrouver aussi authentique et surprenant par son choix, que l'œuvre qui lui fait face. Chaque public précise l'intime contenu par son regard d'autonomie. S'entraîne à reconnaître l'avenir dans l'état de sa construction, et favorise l'essence de sa diversité.
C’est dans une action commune avec ces équipes, qui témoignent d’une véritable volonté d’investir le théâtre public d’une nouvelle façon. De remettre à chaque fois en mouvement l’outil théâtral et ses actions hors les murs. Sans renier les obstacles de la radicalité que l’artiste va proposer à un public qui a lui-même ses propres attentes. Pour participer ensemble à une extension des possibilités de diffusion. Affirmer les différences identitaires comme solutions à la complexité que le monde culturel nous présage. Permettre encore aux artistes de s’essayer, d’éprouver leur rapport au public et d’échapper aux productions insensibles du spectacle. S’associer aux tentatives qui jalonnent le parcours de plusieurs créateurs. Comment mettre en valeur le potentiel artistique en mutation, et surtout nos capacités à l’identifier.